Monthly Archives: February 2014

ACTUALITÉ: L’AMBASSADE DU CONGO EN AFRIQUE DU SUD CONSOLIDE SES LIENS AVEC LA COMMUNAUTÉ CONGOLAISE DU CAP

Cpt 3L’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Congo à Pretoria, SEM Léonard Emile Ognimba, a rencontré le dimanche 16 février les ressortissants congolais basés dans la province sud-africaine du Cap. Cette concertation s’inscrivait dans le cadre des échanges réguliers avec la colonie congolaise, initiés par l’Ambassadeur Ognimba dès sa prise de fonctions en 2012. Cette seconde session avec les congolais du Cap, qui s’est tenue au Good Hope Centre de Cape Town, a réuni un peu plus de 600 personnes, représentatives des mouvements associatifs (étudiants, religieux, culturels) et des individualités de divers centres urbains de la région. Continue reading

ACTUALITE: Participation décevante des Diables Rouges au CHAN 2014

Les Diables Rouges  du Congo sont passés à côté d’une première participation aux quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), le mardi 21 janvier dernier à Polokwane, dans la province sud-africaine du Limpopo. Les congolais ont mené 2-0 face à la Libye, avant d’être tenus en échec 2-2, à cause d’un but encaissé dans les arrêts de jeu. Résultat : ce sont les Ghanéens, premiers du groupe C, et les Libyens, deuxièmes, qui sont qualifiés. Les Congolais ont concédé un nul aux Libyens, alors qu’ils étaient virtuellement qualifiés, la faute à une gestion de fin de rencontre catastrophique

 

Continue reading

ACTUALITE: Un Congolais meurt en détention dans une station de police à Cape Town

Franck Nitou

Franck Nitou, un citoyen congolais de 39 ans, vivant en Afrique du Sud depuis l’année 2005, a été retrouvé mort dans une cellule de la station de police de Goodwood à Cape Town, au matin du 25 janvier dernier. Il avait été interpellé et détenu la veille dans la nuit pour conduite en état d’ébriété. Lors de son arrestation, il était accompagné de sa partenaire et de sa fille de 3 ans.

L’Ambassade du Congo à Pretoria a immédiatement dépêchée sur place le Docteur Jaime Opfou, 3ème Conseiller en charge des affaires médico-sociales, pour participer à l’enquête ouverte par les autorités locales. L’autopsie de la victime, le mercredi 29 janvier à l’hôpital central de Tygerberg, a révélé qu’une crise d’épilepsie serait à l’origine du décès. Les conclusions sur la cause naturelle du décès n’ont cependant pas suffi à apaiser le mécontentement d’une partie de l’opinion qui accuse la police locale de non-assistance à personne en danger. Des témoins affirment que les officiers de police présents dans le commissariat auraient ignorés les appels à l’aide récurrents de la victime. D’autres estiment que Franck Nitou aurait été incarcéré arbitrairement.

Soulignons que la loi sud-africaine se veut très stricte en matière de conduite en état d’ivresse. De sources officielles, les accidents de la route sont à l’origine de près de 75% de la mortalité nationale, avec l’ivresse comptant comme une cause importante de nombreux incidents. Entre novembre et décembre 2013, plus de 2000 personnes ont été tuées sur les routes. Aussi les autorités sud-africaines déploient-elles d’importants efforts de sensibilisation, de contrôle et de répression à l’endroit des usagers.

En attendant le rapatriement de la dépouille de Franck Nitou au Congo, prévu le 08 février, des veillées de recueillement sont organisées simultanément à Cape Town et à Pointe-Noire.

Gur–Lassavane Milandou Mouanga